- 1 -


L'homme projets
19/09/2014


Au fil du Lez
19/09/2014

- 1 -

Vendredi 19 Septembre 2014

L'homme projets

Coin d'un atelier, été 2005


Jean Louis Bec, photographe et biologiste passionné de la vie me compara un jour à un buisson. J'en fus, sur le moment, fort choqué. Mais ensuite je me fis une raison... Jean Louis en avait profité pour me photographier devant des buissons. J'attends la photo depuis ...

Echange Bec - Coudsi, projet 2008

Quel rapport avec mes projets ? Il parait que j'ai autant de projets qu'un buisson peut avoir de branches...
J'ai décidé alors de recenser mes fameux "projets". Histoire d'en avoir le cœur net. Recensement terminé, je n'ose pas dire ici combien j'en ai trouvé !


L'arbre à oeufs, encre de Chine, le 18 juin 1975

Il y a d'abord les projets proches, récents, ceux auxquels je pense presque tous les jours, voir plusieurs fois par jour. Ensuite, il y a ceux plus lointains, qui surgissent parfois dans ma tête au détour d'une promenade, d'une vitrine, d'un livre, d'un film, d'une conversation...

Parmi les projet proches, il faut - justement - citer celui avec Jean Louis Bec : c'est le projet d'une installation-exposition construite autour d'un échange entre mon graphisme à l'encre de chine et les photos de Jean Louis.

"A la poursuite de la vache enragée, projet film et BD 2007..., détail

Il y a aussi le projet qui s'est mis en route en août 2008 à Vitoria Gasteiz, avec Gerardo Armesto, plasticien basque espagnol : une vidéo qui sera aussi une conversation entre deux dessinateurs de langue distincte, sur la vie et la mort !("Conversación entre dibujantes de distinta lengua sobre la vida y la muerte")

Ces deux projets été récents, ils datent de l'été 2008 ! Avec un peu de chance il verront le jour, en ...


"Conversación entre dibujantes de distinta lengua sobre la vida y la muerte" Gerardo Armesto; 8 septembre 2008

Il y a ce projet de film, traité en BD, "a la poursuite de la vache enragée", il serait temps que l'espèce humaine mette la main sur cette sale bébête et ne laisse plus ses maîtres bandit se servir de la misère pour mieux opprimer...

Et puis il y a les vieux projets qui ont le vie dure, qui occupent des cartons entiers dans les placards, et que je ne jette pas : je les trouve trop beaux.
Je présente quelques exemples dans ces pages Internet. Avec la volonté de les faire aboutir...


Le toucan qui voulait un sandwich au jambon, histoire pour enfants, 1995

Je demandais un jour à Michel Ocelot, réalisateur de "Kirikou et la Sorcière" et de bien d'autres merveilleux films d'animations, comment il avait réussi à faire aboutir ses projets.
Il me répondit : "Tu dois bombarder les producteurs de projets".
Et bien je crois bien que je vais m'y mettre.
Après tout, je ne manque pas de munitions... et j'ai passé l'age de l'excès de modestie...