- 33 -

- 33 -

Samedi 3 Novembre 2018

Jeunesse du monde

« Sens sans mot », encre sur carnet à dessin A5 © Paul Coudsi le 3 avril 2016

Mais que peuvent donc les mots face à la tyrannie des armes et de la souffrance ?
Mais que peut donc le verbe face à ces pensées écervelées, haletantes, suffoquées, criminelles, torturantes ?
Mais que peuvent les phrases contre ces jargons automatisées, verbiages administratifs, juridiques, comptables mortifères, sans véritable vérité, mensonges de geôliers ?
N’y-a-t’il que le fusil, contre le fusil ?

Ce sont des questions pratiques
des questions de liberté de vie
de liberté de penser et de dire
de liberté d’agir
Quelle est la force du verbe ?
Bien sûr il est là
Bien sûr il ne s’use que si on ne s’en sert de travers
Bien sûr…
Mais quand même..

Disons les mots
Je voudrais qu’ils tuent les meurtres
qu’ils effacent la sottise et la haine.
Allez mieux que ça.
Ce n’est pas « je le voudrais »
C’est « je le veux ».

Verbe et volonté…
Jeunesse du monde.