- 3 -


Chemin faisant
11/10/2017

- 3 -

Mardi 20 Novembre 2018

La peur, parfois la peur

"Cruauté", crayons pastels sur papier à dessin A5, le 4 août 2014 - ©Paul Coudsi

Faut-il quitter mon océan de fariboles, songes, fantasmes, merveilles, même s’il raconte l’étrange union entre l’horreur qui veut gouverner le monde et tous les matins prodiges, miracles des naissances et renaissances, des résistances et des joies ?

Dans cette frontière tour à tour ténébreuse, embrumée ou lumineuse, dans cette lisière des rêves et de l’imagination, n’y-a-t-il pas aussi les mêmes ravages qu’il y a là bas, guerres d’ici et maintenant qui égarent nos esprits dans les pays des cauchemars. Face aux atrocités du monde, nos âmes s’éloignent-elles des génies des doux songes ? Génies tout aussi volatiles que ceux de l’ombre, ou forces réelles ?
La peur, oui, parfois la peur. Car il ne s’agit pas que de simples échos du réel. L’horreur tirerait ses tentacules, cherchant partout les portes des trahisons et des désespérances.


©Paul Coudsi 2014

La peur parfois la peur, car avec autant de monstruosités énumérées, recensées, récitées, racontées, il faut aller chercher dans nos cerveaux et nos cœurs, les antidotes autant imaginaires que bien réels au triomphe de l’épouvante…


"Génie sorti du masque", encre sur papier à dessin A5, le 11 mai 2016 - ©Paul Coudsi