- 2 -


Le déclic
15/09/2018

- 2 -

Jeudi 12 Avril 2018

Il y aura des rivages, une plage et un village

Il y aura des rivages, une plage et un village. Au Brésil . Ce sera une double exposition, avec de la musique et des lectures, dans deux lieux de Montpellier, du 16 mars au 14 avril prochain. Comme un petit festival.





Il y aura des tableaux et des dessins du Brésil, et particulièrement de ses rivages autour de la baie de Rio, et d’une plage très particulière, la plage d’Itaipu. Ces œuvres s’exposeront au cœur du quartier des Aubes, du 16 au 30 mars. Le vernissage de cette exposition se fera en chansons le vendredi 23 mars à partir de 19h.




Ensuite, des dessins, peintures, airs et musique raconteront une fontaine musicale brésilienne juste un peu imaginaire, qui s’installera alors dans une librairie, en haut de l’avenue de Clémenceau, du 3 au 14 avril, vernissage avec lecture et musique le 6 avril à partir de 19h.

Pour résumer donc de manière pragmatique cette petite série d’événements proposés par Paul Coudsi et Sonia Bessa, elle chanteuse et lui graphiste, voici comment va se dérouler cette suite d’expositions, concerts et lectures :

• Du 16 au 30 mars, à la Maison pour Tous Georges Sand, exposition de dessins et tableaux de Paul Coudsi autour de son récit de voyage illustré et musical « Vacances d’été… l’hiver à Niteroi » (éditions Tapuscrits), avec des nouvelles œuvres sur les rives et la musique du Brésil

• Concert lecture le 23 mars à 19 h 30 : Sonia Bessa, chant et lecture d’extraits du récit de voyage, Xavier Labasle, guitare, Pierre Pagès, percussions, Paul Coudsi sera également lecteur de son texte.

• Du 3 au 14 avril à la Librairie Tapuscrits, deuxième exposition, dessins et peintures autour d’une chanson originale « Si le Brésil était un village », texte de Paul Coudsi adaptation en brésilien et musique de Zé Neto

• Le 6 avril à 19 h 30 récital et lecture de Sonia Bessa, Xavier Labasle et Paul Coudsi à la Librairie Tapuscrits autour du récit de voyage édité chez Tapuscrits.

• Le 14 avril, décrochage de l’exposition en fin de journée, la lecture et la présentation d’œuvres littéraires franco-brésiliennes est par contre annulée.